L’Alouette oublié

Voici René Cuillerier dans le train qui l’amène à la base des Alouettes en Tunisie en 1943.

rené-cuillerier.jpg.jpeg

J’ai tout de suite reconnu René Cuillerier, mais cela m’a pris cinq ans!

33120wing20train.jpg

Collection Roly Leblanc

Roly Leblanc c’est lui.

Son fils Michael avait partagé toutes les photos de son père avec moi, un parfait inconnu.

Michael en avait presqu’une centaine.

Toutes inédites, car elles faisaient partie de la collection personnelle de son père.

 

Michael avait un beau message pour mes lecteurs et mes lectrices…

Hello all readers,
I am the son of a veteran of 425 Sqdn.

Only ground crew but a member from the beginning to the end.

I am heir to his personal ‘war’ diary (and other documents) from 1943-1945, a fantastic war period album collection especially for the ’331 ‘Wing period in North Africa, and don’t know what to do with all of this.

I believe it should be shared.

Michael Moores LeBlanc

L’histoire de l’Alouette oublié c’est aussi l’histoire de tous ces membres du personnel au sol qui se trouvent à la fois dans la collection privée de Roly Leblanc et dans celle de Réal St-Amour.

Spooner Lagacé Jones Savoie Cantin

caporal René Cuillerier

A Flight ground crew

C’est aussi celle de Clarence Simonsen qui avait partagé le fruit de ses recherches avec moi.

North Africa map

Publicités

Une réflexion sur “L’Alouette oublié

  1. Informations trouvées sur Internet

    Operating conditions in Tunisia were very challenging. The RCAF Squadrons operated from remote, hastily prepared airfields – with no paved runways or permanent structures. Personnel experienced high daytime temperatures; blowing sand on those occasions that the strong dry, hot, and sand-laden ‘Sirrocco’ winds blew north from the Sahara Desert; and freezing temperatures at night.

    Maintaining aircraft was difficult in the extreme; particularly as the desert conditions played havoc with aircraft engines. All ranks lived in tents, and were subject to plagues of flies – day and night. There were no off-duty amenities – such as ‘pub’s, and dances – that were known in England.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s